Dans la rubrique "Carton rouge décerné ...", aujourd'hui je m'insurge contre cette journaliste, membre du jury et accessoirement productrice de l'émission de Laurent Ruquier "On ne demande qu'à en rire".

Carton rouge

Cette femme, Catherine Barma, s'est donné l'autorisation de détruire l'image de toutes les femmes ayant participé à l'émission "Belle toute nue".

Ce programme est mené tambour battant par le modèle William Carmimolla ancien top des plus grandes maisons de la haute couture comme Yves Saint Laurent, Prada, Christian Dior ou encore Dolce & Gabbana. Celui ci se plie en quatre et met toutes ses astuces, son expérience et son savoir faire, mais aussi toute sa gouaille et sa bonne humeur aux services de certaines femmes qui font appel à lui.

 

wc-300x214

 

Ces femmes sont toutes "rondes", voir .... grosses ....

Elles ont toutes en commun un corps qu'elles ne supportent plus et qui pèse sur leur quotidien au point de les empêcher de mener la vie qu'elles voudraient. Toutes ces femmes se sentent très diminuées, pas belles, ni attirantes, et n'ont plus le goût de s'habiller autrement qu'en survêtement.

William les prend donc en main pour les "relooker". Il leur fait essayer des tenues classiques qui peuvent mettre leurs atouts en avant (parce que oui madame Barma, elles en ont - bien plus que vous - des atouts charmes) . De jolies jambes, un beau décolleté, une belle poitrine rebondie ....

Mais il ne s'arrete pas là ...

Il les maquille, les coiffe, dans un style qu'il les aide à trouver, dans la sobriété et l'élégance.

 

sans-titre copie

 

Ce que Mme Barma n'a pas compris c'est le concept de cette émission. Pour une réalisatrice, jury et journaliste qui plus est, ça ne le fait déjà pas ... mais peut être qu'il faut aimer son prochain et avoir un minimum de compassion et d'empathie pour le comprendre.

Ce concept, donc, ne vise absolument pas à vouloir les faire maigrir. Il essai juste (et y arrive à coup sur) de faire prendre conscience à ces femmes, mères pour la plupart, qu'elles ont des atouts, de belles choses et qu'il suffit juste de savoir comment les mettre en valeur pour se trouver jolie.

Un ensemble de dessous gainant et à leur taille, une robe forme empire qui viendrait souligner la poitrine, un short ample pour affirmer une belle paire de jambes, un sautoir pour allonger le buste, une coiffure simple et un petit peu de poudre aux joues ne peuvent que donner à ces femmes la confiance qui leur manquait cruellement.

 

imagesCAVZW53A

 

Le top modèle sait les mettre en confiance, grâce à son humour décalé et la pêche naturelle dont il fait preuve. Ces femmes sont heureuses de se sentir aidées, regardées, soutenues, épaulées ...

Elles n'ont pas, contrairement à vous Mme Barma, la chance de pouvoir se payer un styliste (parce que oui, Catherine Barma est habillée par un styliste sur les plateaux de télé où elle officie - et vu la gueule de sa robe, mi boubou africain - mi Emaüs il y a de quoi se demander qui peut être ce type et si il tient vraiment à son job).

Elles n'ont pas la chance, contrairement à vous Mme Barma, de pouvoir manger dans des restaurants tous plus chics les uns que les autres où la simple salade de crudités peut coûter aussi cher qu'un caddie de courses pour une semaine.

cadi copie

Les régimes alimentaires sont onéreux. Si, si, je vous assure, que pour être au régime afin de perdre les kilos superflus qui se sont accrochés à moi je m'en rends bien compte. Il est plus facile et moins risqué pour le porte monnaie de boulotter des pâtes, du riz ou de la purée, le tout assorti d'un steak haché premier prix bourré de matière grasse, plutôt qu'un poisson et des légumes frais, les aliments les plus chers sur le marché.

Ces femmes n'ont pas, contrairement à vous Mme Barma, la cruauté facile, l'injure intempestive, la méchanceté gratuite et primitive, l'arrogance injustifiée, l'attitude moqueuse, la critique acerbe et déplacée, enfin tout se qui peut caractériser votre prise de position - qu'on ne vous avait d'ailleurs pas demandée.

 

imagesCA7EXEIO copie

 

Vous avez été d'une parfaite ignominie quand vous avez blâmé ouvertement ces dames, les traitant péjorativement de "grosses" et associant immanquablement ce qualificatif déjà pas très glorieux à celui de "moches" et de "déformées". Vous avez fait une généralité de ces femmes mal dans leur peau (mais vous ... vous y sentez vous bien dans la vôtre pour parler de la sorte ?) ce qui ne peut que les rabaisser.

Vous avez catalogué ces femmes, ne leur laissant pas d'autre choix que celui de rentrer dans la case "moche - difforme - grosse", mais savez vous seulement ce que c'est que d'avoir un corps déformé par la vie, par les grossesses, par un manque d'argent d'où une mauvaise alimentation ? Savez vous ce que c'est que d'être raillé sans cesse par des gens qui ne comprennent pas ce que vous endurez ? Savez vous qu'avant d'arriver à demander de l'aide ces femmes ont certainement pleuré toutes les larmes de leurs corps en tentant de s'habiller le matin devant leur miroir ? Savez ce que c'est que de ne pas pouvoir aller faire le shopping nécessaire à une prise de poids soudaine ?

 

imagesCA25UKG5 copie

 

Mais vous êtes vous aussi regardé dans une glace ?

Comment pouvez vous ouvertement, descendre en flèche ces femmes sans faire sur vous une auto critique qui vous aiderait à relativiser ?

Madame Barma, vous avec la tête d'une amande émondée, flétrie, qu'on aurait fait bouillir dans de l'eau de javel ...

Vous avez les cheveux hirsutes, mal peignés, peroxydés et fillasses, dignes d'avoir été passés dans un ventilateur en marche forcée ...

Vous avez le teint blafard d'une orange qui aurait mûri en plein Moscou ...

Vous n'êtes pas plus féminine qu'un poncho détendu, et c'est vous qui êtes "inconsciente" (pour reprendre vos termes) d'oser critiquer ces femmes, qui elles, se donnent la peine de ressembler à des femmes. Chose qui a du vous échapper tellement vous pouvez etre quelconque de l'exterieur mais surtout très "moche" de l'interieur.  

 

orange copie

 

Cette émission, que vous qualifiez "d'infâme" ne vous est pas destinée et je pense que William Carmimolla n'est pas prêt de vous y recevoir. Vous pouvez donc le "fuir" (dixit Mme Barma) sans vergogne. J'espère qu'il saura vous rendre la pareille, ou peut être mieux, qu'il aura l'intelligence de ne pas relever de telles absurdités.

Ces femmes ont sans doute été très blessées d'entendre les calomnies que vous avez eu le culot d'exprimer mais moi, je leur tire mon chapeau car toutes celles qui ont été un jour ou qui sont encore en surpoids savent combien c'est une épreuve difficile que de se montrer nue.  Et encore plus à la télévision. Ces femmes ont eu "les coui**es" de faire cette démarche et c'est tout à leur honneur d'avoir tiré la sonnette d'alarme.

Une journaliste comme vous n'est elle pas sensée faire preuve d'ouverture d'esprit ? Vous savez comme le disait Gainsbourg ce n'est pas une fracture du crâne ...

 

crane copie

Une journaliste comme vous n'est elle donc point au courant qu'on répète partout que "la beauté est subjective" ?

De quel droit vous êtes vous autorisé à déblatérer ces inepties ?

Je pense que vous n'avez pas compris un point essentiel ... Cette émission vise à donner confiance aux femmes. Elles repartent toujours avec le sourire et une pensée d'elles plus brillante. Pour certaines, elles retrouvent du travail, une relation de couple plus épanouie, le moral ... Cette émission véhicule une image positive de la féminité ... William Carmimolla donne les conseils, mais aussi et surtout le désir de ressembler à une femme dans toute sa splendeur et non pas à une "conchita" en fichu et blouse difforme.

Je pense que vous n'avez pas pesé le poids de vos mots ... vos acolytes de plateau ont l'air bien tristes des paroles que vous lancez. Jean Benguigui semble étonné par vos dires quant à Danielle Evenou, elle parait même choquée ...

 

imagesCAFEBYX4 copie

 

Pour finir parce qu'on ne va pas noircir un bouquin de vos conneries, ce serait vous donner bien trop d'importance, juste un dicton qui dit :

"Il faut un an pour apprendre à parler, il faut une vie pour apprendre à se taire" ...

Méditez Madame Barma, méditez ...

Sur ce, ma basse cour, beusouilles

Mimine