Hier après midi, en attendant que la petite "Lu" se réveille, je discutais avec
Smalette n°1, 14 ans et toutes ses dents (appareil dentaire compris) ...

Dents

De fil en aiguille, on en est arrivées à discuter d'un apéro où l'on étaient tous conviés dimanche soir chez un copain.

Je te situe le truc pour pas que tu m'accuse de te laisser en plan :

Dimanche dernier donc ...

Il faisait beau et nos 2 plus petits lardons avaient décidé, sans que nous ne le sachions d'ailleurs, de s'inviter chez une de leur copine de la commune dont on est proches du père. Ils savaient, cela dit, que ça ne poserait pas trop de problèmes ...

... - ON est proches, pas JE suis proche, te fais pas d'illusions malsaines encore ! 

LARDONS

Donc nous étions Mr Mimine et moi, chez nous en mode "larving" quand le pote en question nous a envoyé un texto pour nous dire qu'il retenait nos smalls en otage et que si nous voulions les revoir vivants il fallait que nous venions les chercher, à son adresse, à 18 heures, avec pour seule rançon un apéro, mais sans les forces de l'ordre ça va sans dire ... le tout avec photo qui fait peur à l'appui !

20160417_160431

Donc, tu nous connais maintenant, on ne s'est pas fait prier pour aller se jeter un gobelet vite fait récupérer nos merdeux !

Arrivés sur place, notre copain était déjà accompagné d'un couple d'amis de très longue date et des enfants du dit couple : un garçon et une fille, âgés respectivement de 15 et 20 ans.

Dans la conversation qui s'en est suivie, on s'est vite aperçus que les adolescents du couple avaient une bonne grosse envie de se faire remarquer, tant ils ont monopolisé les discussions, fleurissant chacune de leurs phrases de vannes bien pourraves et limites d'un certain manque de respect envers leurs parents et l'hôte du soir, le tout sans oublier de faire sonner leurs portables histoire qu'on se rende bien tous compte
qu'ils sont e-overbookés.

PORTABLE

Ne les connaissant ni d'Eve ni d'Adam (tu ne connais pas l'expression ?) j'ai pas moufter (ouai je sais encore une expression !) mais j'en pensais pas moins telle que tu me connais.
A un moment cela dit, je me suis presque faite repérer parce que l'ado de sexe masculin, toute barbe naissante et boutons rouges et proéminents en avant, nous a ponctué sa phrase avec un "hashtag trop beau gosse" ....

Ca donnait :

- "Le mec, il se ramène chez moi avec sa petite malette, en mode hashtag trop beau gosse alors que je suis en calbar dans mon canapé, quoi !"

A ce moment là, si le dieu de la bourde n'avait pas été avec moi, je me serais étouffée, ch'te jure ! 

J'ai pouffé comme une biatch peroxydée dans mon verre de pineau !

Le gamin met dans toutes ces phrases des annotations comme celles là et à toutes les sauces s'il te plaît. Pas juste une fois, sans quoi il pourrait être drôle mais nan ... être lourd c'est bien mieux quand on est ado !

ADO

On est rentrés ce soir là en ce moquant grassement des pré pubères débiles en rajoutant, nous aussi, des "hashtag machin" dans tous les coins.

Fin du souvenir.

Donc pour te re situer gentiment, on est dans le salon hier aprèm avec smalette n°1 et on jacasse comme des pies en repensant à ces 2 gamins vantards et irrespectueux quand tout d'un coup ma smalette me sort un boulet de canon du style :

BOULET

- "Je l'ai en ami Facebook le mec !"

Moi, très étonnée je lui dis qu'alors elle le connaissait d'avant dimanche ! 
Là, elle me répond que nan mais qu'il était dans son collège l'année dernière ...
Je lui demande donc si elle lui a parlé l'an dernier ... logique quoi !
Sur quoi elle me dit que non, elle ne le connaît pas, elle ne lui a jamais parlé de sa vie ...

CERVEAU

Je m'étonne d'une force intersidérale que dans mes yeux apparaissent des points d'interogation multicolores et je lui demande si, étant "amis" sur le réseau social, ils se sont parlés dimanche ?

Je sais pas si il n'y a que moi que ça choque mais non figure toi, ils ne se sont JAMAIS parlé, ni dimanche ni un autre jour, ni même sur Facebook en l'occurence !!!!

HEIN

T'y crois toi à ça ?

A quoi ça sert d'avoir un "ami" qui ne sert à rien ?
Un "ami" avec qui tu n'a jamais parlé ?
Que tu ne connais pas ?
Et pourquoi ne pas lui parler lors d'une rencontre dans la vraie vie si il est un "ami" virtuel ?

Moi pas comprendre ...
Moi être peut être dinosaure trop vieille ...
Moi crier au scandale ...
Moi demander qu'on éclaire ma lanterne ....

LANTERNE

Smalette n°1 s'est rendue compte de mon étonnement surdimentionné et pour m'achever elle m'a sorti un magistral :

- " En fait, tu sais Mam's, j'ai aussi en "ami" toute la classe théâtre de l'année dernière, ceux qui sont partis au lycée cette année et pourtant je n'en connais pas plus de 5 ! Mais comme moi aussi je fais théâtre ben ...!"

Là, j'ai posé tellement de questions en une seule phrase que j'ai pas été très compréhensible, et que j'ai manqué le Burn-out !

Je suis resté sur le cul ...

CUL

Tu comprends cette manie de courir après le nombre toi ?
Tu fais ça toi aussi ?
Est ce que les djeun's ils mesurent leur cote de popularité avec le nombre d'amis" virtuels qu'ils ont ?

En fait ...

Hashtag #choquée la Mimine !

HASHTAG

Beusouilles #mabassecour

Mimine